Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue!

Bonjour,

Bienvenue! Vous êtes sur le blog de Promosports. Vous décourvrez des résultats ou annonces de courses, interviews de coureurs ou d'organisateurs, etc...  

Si vous désirez apporter des commentaires, des compléments d'infos ou des remarques sur les sujets présentés, n'hésitez pas à écrire à:
b.mayencourt@conceptvideo.ch

Bonne lecture! 

Bernard Mayencourt

 

Actuellement, visiteur(s) sur le blog.

Recherche

30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 07:29

La saison 2015-2016 a réservé de belles satisfactions et quelques désillusions. L'Italien Michele Boscacci et la Française Laetitia Roux remportent la coupe du Monde.

Elle a débuté sans neige, elle se termine dans le brouillard. La saison 2015-2016 de ski-alpinisme est un doux mélange de chaud et de froid.

Championnats d'Europe des Marécottes et 31e édition de la Pierra Menta: au niveau des compétitions, ces deux épreuves ont offert aux concurrentes et concurrents des conditions d'enneigement exceptionnelles avec une météo idéale. Du 10 sur 10.

Au niveau international, l'ISMF doit encore faire un grand pas en avant pour devenir peut-être un jour un sport olympique. On se souvient de l'arrivée de la course individuelle à Albosaggia/ITA où Kilian Jornet et Michele Boscacci se donnent la main dans un pâturage gelé et verdoyant. Quelle drôle d'image pour un sport hivernal!

Au terme de cette saison, la PDG devait également couronner les lauréats de la Grande Course. Avec l'annulation de cette épreuve, la cérémonie de la remise des prix est reportée. A quand? Aucune information ne filtre pour l'instant sur la date de cette cérémonie.

Bernard Mayencourt

L'Italien Michele Boscacci a notamment forgé sa couronne mondiale aux Marécottes

L'Italien Michele Boscacci a notamment forgé sa couronne mondiale aux Marécottes

Repost 0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 10:27

Beau mardi et mercredi, mauvais vendredi et samedi. Certains réalisent leur rêve. Les autres reviendront en 2018.

La course de mercredi s'est courue dans de très bonnes conditions au départ de Zermatt ou d'Arolla. Le nouveau passage du col de Tsena Refien pour les coureurs d'Arolla a permis la suppression des bouchons au col de Riedmatten. Mercredi matin, malgré la fatigue, les mines étaient ravies à Verbier. Une fois la ligne d'arrivée franchie, c'est que du bonheur.

La course de jeudi avec la PdJ s'est également déroulée dans d'excellentes conditions. La participation est toutefois en baisse par rapport à la première édition de 2014. De 170, le nombre de participants est passé à 130. Cette baisse est notamment due au désistement de 20 concurrents après leur inscription et à la faible présence de patrouilles françaises ou italiennes. Des solutions pour dynamiser cette épreuve sont à l'étude.

Après l'annulation des courses A2 et Z2, quelque deux ou trois patrouilles se sont élancées en catimini entre Zermatt et Arolla. Bien leur fasse! Mais pourquoi venir s'en vanter sur les réseaux sociaux à l'heure où la plus grande prudence est requise en montagne? Heureusement que le ridicule ne tue pas....

Bernard Mayencourt

PdG 2016: joie partagée à l'arrivée à Verbier

PdG 2016: joie partagée à l'arrivée à Verbier

Repost 0
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 17:32

La nouvelle est tombée samedi matin à 9h21' dans un communiqué de presse diffusé par le team communication de la PDG: la 2e course de la Patrouille des Glaciers est annulée.

Météo Suisse l'avait prédit. après la pleine lune et le soleil de mardi/mercredi, les conditions allaient s'aggraver dès vendredi. La réalité de la montagne a contraint l'Armée Suisse à annuler la 2e course.

Une annulation est synonyme de déception. La montagne a toujours le dernier mot. Cette déception se transforme est compréhension. Comme a cité une amie: "La montagne sera toujours là." Et oui, elle sera toujours là et les 2'481 patrouilleurs pourront la retrouver dans deux ans.

En 2012, nous vivions une situation pratiquement similaire. Un coureur confiait alors: "Si nous sommes déçus de rentrer, que penser des personnes engagées sur le parcours depuis de nombreux jours pour nous offrir des conditions de courses optimales?" Les organisateurs sont autant déçus que les coureurs.

Et oui, encore une fois, la montagne a toujours le dernier mot et elle sera toujours là. Nous nous réjouissons tous de revenir dans deux ans à Zermatt ou à Arolla pour rejoindre Verbier.

Vive la Patrouille des Glaciers!

Bernard Mayencourt

Vendredi après-midi, comme prévu, sa majesté le Cervin voile sa face. Rendez-vous en 2018!

Vendredi après-midi, comme prévu, sa majesté le Cervin voile sa face. Rendez-vous en 2018!

Repost 0
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 04:44

Mardi soir, le coup d’envoi de la Patrouille des Glaciers 2016 a été donné. Durant la nuit, 734 patrouilles partent de Zermatt et d’Arolla pour rejoindre Verbier.

Mardi soir à 22h le coup d’envoi de l’édition 2016 de la PDG a été donné à Zermatt. 337 patrouilles prennent part à la première course qui relie Zermatt à Verbier. En équipes de trois, elles vont couvrir les 53 kilomètres du parcours, cumulant un dénivelé total de presque 8’000 mètres. Les patrouilles les plus rapides devraient arriver à Verbier aux alentours de 8h mercredi matin. 397 autres patrouilles sont parties tôt mercredi matin d’Arolla pour également rejoindre Verbier. Le parcours réduit de la Patrouille des Glaciers serpente sur 26 kilomètres, offrant aux participants un dénivelé positif de 1'880 mètres et de 2’340 mètres de dénivelé négatif.

Le Commandant de la PDG, le Colonel Max Contesse, a loué le travail effectué par les troupes qui sont, pour certaines, en service depuis 3 semaines: “L’engagement et la motivation des troupes sont très élevés. Ainsi, le parcours ayant été préparé dans les délais, nous avons pu donné le départ à temps.“

c

La PdG 2016 a débuté mardi soir de Zermatt, selon les plans

La PdG 2016 a débuté mardi soir de Zermatt, selon les plans

Repost 0
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 10:36

Durant cette semaine, tous les regards des amoureux du ski-alpinisme vont se tourner du côté de Zermatt, Arolla et Verbier pour la PDG. Les jeunes auront aussi leur mot à dire jeudi à l'occasion de la 2e édition de la Patrouille des Jeunes.

La 2e édition de la Patrouille des Jeunes se déroule jeudi matin sur les hauts de Verbier. 130 concurrentes et concurrents participent à cette nouvelle épopée par équipe de deux. Après avoir attiré 85 équipes en 2014, la participation reste en-deçà des attentes des organisateurs. Plus de 100 équipes étaient attendues après l'ouverture de l'épreuve aux écoliers de 13 et 14 ans.

Les jeunes valaisans Léo Besson et Aurélien Gay sont prêts à succéder au duo Julien Ançay-Maximilien Drion, vainqueurs de la 1re édition dans la catégorie des cadets. Ils devront se méfier de la patrouille composée de Florian Ulrich, champion d'Europe de course individuelle aux Marécottes et de Yohan Jaton, l'étoile montante du ski-alpinisme suisse. Il sera aussi très intéressant de suivre de près le tandem Chablaisien avec Maxime Trombert et Kilian Granger. Romain Fatton et Mattéo Favre figurent parmi les outsiders.

Du côté des filles, Chloé Formaz, qui revient de blessure, a hâte d'en découdre avec sa coéquipière Emilie Farquet. La paire composée de Valentine Grob et Margaux Bapst, victorieuse du Trophée Plan Névé et brillante 3e à la Pierra Menta des Jeunes vise aussi une place dans le haut du tableau.

Chez les juniors, plusieurs équipes peuvent prétendre à une place sur le podium. Les Orsiérains Bryan Theux et Ludovic Lattion ne viennent pas à Verbier pour faire de la figuration. Clément Maret et Alain Reichenbach tout comme Christian Farquet et Michaël Gabbioud peuvent viser une place sur la caisse. Côté féminin, Lindy Etzensperger et Alessandra Schmid semblent bien armées pour jouer la gagne.

Bernard Mayencourt

Léo Besson et Aurélien Gay: une patrouille solide.

Léo Besson et Aurélien Gay: une patrouille solide.

Repost 0
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 17:37

Mardi soir à 22 heures, les premiers concurrents vont s'élancer de Zermatt, direction Verbier. Mercredi matin, 1'000 autres départs sont prévus d'Arolla. Que vive la Patrouille des Glaciers 2016! .

C'est la semaine de la Patrouille des Glaciers. Les équipes sont prêtes, affûtées. De mardi à samedi matin, plus de 4'000 concurrentes et concurrents vont donner le meilleur d'eux-mêmes pour rejoindre Verbier. Le ski-alpinisme connaît un succès croissant. Dans l'effort, chaque individu se retrouve face à lui-même et entouré par ses collègues de patrouille. C'est un bel effort dans un décor magnifique. La Patrouille des Glaciers demande une excellente condition physique et des connaissances accrues de la montagne. Ne pars pas qui veut sur la Patrouille des Glaciers!

L'Armée Suisse, organisatrice de cet évènement sportif, met tout en œuvre pour garantir la sécurité de chaque participant. C'est un privilège de pouvoir compter sur une telle organisation. Le Valais est fier d'offrir un terrain de jeu aussi grandiose. Le respect de la montagne et la connaissance de ses caprices sont prioritaires pour s'élancer dans cette belle épopée.

Que vous soyez coureurs, spectateurs ou organisateurs, vivez pleinement cette belle aventure! Vive le ski-alpinisme! Vive la Patrouille des Glaciers! Et vive la Patrouille des Jeunes!

Bernard Mayencourt

La Rosablanche, l'un des passages mythiques de la Patrouille des Glaciers

La Rosablanche, l'un des passages mythiques de la Patrouille des Glaciers

Repost 0
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 10:39

Du 19 au 24 avril aura lieu la 20e édition de la Patrouille des Glaciers. La course de ski-alpinisme en haute montagne qui relie Zermatt à Verbier génère un intérêt toujours grandissant tant en Suisse qu’à l’étranger. Organisatrice de l’événement, l’Armée suisse est à l’heure dans ses préparatifs.

Coordonnée depuis Sion (VS), environ 800 militaires suisses sont engagés, la préparation pour la Patrouille des Glaciers 2016 bat son plein. Par rapport à l’édition d’il y a deux ans, la neige fait quelque peu défaut par endroits. La montée depuis Zermatt ainsi que la descente sur Arolla constituent deux points où la couverture neigeuse n’est ni très étendue, ni très épaisse.

La Patrouille des Glaciers se déroulera la semaine prochaine en deux vagues. Le départ de la première course sera donné le mardi soir alors que le deuxième départ est au programme de vendredi soir. Au total, ce seront plus de 4700 amoureux du sport et de la montagne qui s’élanceront vers les sommets.

Le programme de la Patrouille des Glaciers 2016

Mardi, 19 avril, dès 22h: Départ de la 1ère course à Zermatt (Zermatt - Verbier)

Mercredi, 20 avril, dès 3h30: Départ de la 1ère course à Arolla (Arolla - Verbier)

Mercredi, 20 avril, dès 7h environ: Arrivée à Verbier

Vendredi, 22 avril, dès 22h: Départ de la 2e course à Zermatt (Zermatt - Verbier)

Samedi, 23 avril, dès 4h: Départ de la 2e course à Arolla (Arolla - Verbier)

Samedi, 23 avril, dès 7h environ: Arrivée à Verbier

Le parcours a été adapté

Durant l’analyse de l’édition 2014, les organisateurs ont décelé un ralentissement au niveau du Col de Riedmatten. Ainsi, pour l’édition 2016, les patrouilles qui prendront le départ d’Arolla passeront par le Col de Tséna Réfien, situé à peine plus au Sud que l’iconique passage habituel. Cette mesure a été prise afin de fluidifier le passage des concurrents et de leur éviter des temps d’attente trop longs.

Le parcours ne sera pas sécurisé durant le week-end

Pour les patrouilleurs tentés par une dernière reconnaissance du parcours durant le weekend, nous insistons sur le fait que le parcours ne sera pas encore sécurisé.

c

Crédit photo: Gérard Berthoud

Par endroit, notamment la montée depuis Zermatt, la couverture neigeuse n'est pas très épaisse.

Par endroit, notamment la montée depuis Zermatt, la couverture neigeuse n'est pas très épaisse.

Repost 0
10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 08:18

Pour la première fois depuis de nombreuses années, Télé Mont-Noble n'a pas pu ouvrir ses remontées mécaniques entre Noël et Nouvel An suite à des températures élevées et à une arrivée tardive de la neige, le 3 janvier seulement.

Le temps de tout préparer, le domaine skiable a enfin pu ouvrir le mardi 5 janvier. Au final ce ne sont que 89 jours d'exploitation contre 96 lors de la saison 2014-2015 qui avait au moins vu l'ouverture pour la 2e semaine des vacances de Nouvel An.

"Les premiers résultats sont réjouissants et inespérés. Nous enregistrons une augmentation de la fréquentation de 4% et un chiffre d'affaires en nette augmentation malgré le peu de jours d'exploitation", confie le président de Télé Mont Noble, Fred Pont. Ces résultats ne sont pas dus au hasard mais à une qualité de pistes et de neige naturelle exceptionnelle et constante durant toute la saison. Le gros travail sur l'accueil auprès du personnel en début de saison et une présence régulière au niveau du marketing et de la communication portent aussi leurs fruits. Les premiers effets des abonnements communs avec Télé Anzère et le partenariat "Mosaïc" qui permet aux skieurs de se rendre sur les 6 domaines skiables (Nax Mont-Noble, Anzère, Crans-Montana, Vercorin, St-Luc Chandolin et Grimentz Zinal) amènent également une nouvelle clientèle appréciée sur le domaine skiable de Télé Mont Noble.

Les résultats définitifs seront dévoilés lors de l'assemblée générale de la société en septembre 2016.

c

Président de Télé Mont Noble SA, Fred Pont tire un bilan positif de cette saison et peut envisager l'avenir avec confiance

Président de Télé Mont Noble SA, Fred Pont tire un bilan positif de cette saison et peut envisager l'avenir avec confiance

Repost 0
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 05:49

Le Tour du Rutor, 3 jours de compétitions. Des conditions difficiles cette année avec de la pluie, de la neige, du vent,.... De quoi se durcir la moindre avant la PdG!

Les Suisses ont brillé au Tour du Rutor 2016. Voici leur classement.

Dames

2. Jennifer Fiechter et Séverine Pont Combe

8. Céline Baillod et Paola Cavalli (Jean Pellissier Sports)

11. Marianne Fatton et Déborah Chiarello (Les Gazelles)

12. Nadège Corthésy et Ilona Chavaillaz (Crazy Suisse/Montagne Attitude)

14. Sophie Andrey et Andrea Lustenberger (Team Gotthard)

21. Anne Lovey et Helen Blatter (Planet Endurance/Ride Spirit)

Hommes

2. Martin Anthamatten - Rémy Bonnet

5. Werner Marti - Pietro Lafranchi (ITA)

8. Iwan Arnold - Yannick Ecoeur

11. Marcel Marti - William Boffelli (ITA)

24. Maxime Brodard - Romain Guillet (Crazy Suisse/Fischer)

30. Patrick Fragnière - Damien Bapst (Team Ficket)

31. Gérard Anzenberger - Gauthier Masset (Virage Sports)

32. Nicolas Maïno et Thomas Sievert (Sievert / Maïno)

37. Marc Pichard - Alain Darbellay (Movement / D-Team)

38. Jules-Henri et Candide Gabioud

39. Mirko Pervangher - Claudio Giudici (Team Gotthard)

50. Jean-Pierre Sierro - Stéphane Millius (Valerette Altiski)

53. Mathieu Caloz - Vittorio Di Tucci (Virage Sports 2)

57. Christoph Moser - Antoine Freyss (Skimo Spirit)

62. Bastien Bugnard - Kévin Moret (Les Gruyériens)

69. Gaël Droz - Fabien Racine

91. Stéphane Buthey - Bernard Gabioud (Team La Trace / Reppaz)

106. Réto Cortési - Markus Zurfluh (Team Gotthard)

116. Cédric Gerber - Stéphane Gaering (Teysalpi / Speck Sport)

122. Christophe Bourdilloud - Yann Blanc (Ochsner Sports Vevey)

124. Jérôme Liand - Nicolas Fragnière (Prabé Aventures)

127. Emmanuel Ançay - René Crettex (Team La Trace)

138. Fabien Christinet - Samuel Lovey (Planet Endurance)

142. Damien Knöpfli - Laurent Schüpbach (Team Valerette / Suchet)

143. Damien De Courten - Charles De Candolle (RS Equipement / Teysalpi)

149. Michel Vorlet - Christophe Verdan (Turbine 1110)

158. Loïc et Baptiste Muriset (Les 2 fréro)

166. Laurent Bettex - Stéphane Ethenoz (Team Suchet)

169. Sylvain Gallaz et Armand Lugrin (Jacky Sports)

180. Julien Bourgnon et Timothée Meige (Tim et Ju / Loup Sports)

188. Frédéric Suard - Sébastien Gremaud (Lé Dzoya)

189. Sébastien Carballo - Pierre-Yves Martin (Carballo Martin)

191. Philippe Genre - Michel Schaffner (Team la Dôle)

202. Daniel Berchtold - Olivier Solioz (Mountainfriends)

204. Christophe Wilhelm - Yves Chavaillaz (TeysalpiCY)

214. Max-André Frey - Daniel Bonga (Marzipan)

226. Marc Daenzer - David Rudaz (Team Cermix)

Bernard Mayencourt

Avec le soutien du magazine SKIALPI: http://www.skialpi.ch/abonnement.html

Paola Cavalli et Céine Baillod se classent 2es Suissesses et 8es féminines sur le Tour du Rutor 2016 (photo: Tour du Rutor)

Paola Cavalli et Céine Baillod se classent 2es Suissesses et 8es féminines sur le Tour du Rutor 2016 (photo: Tour du Rutor)

Repost 0
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 05:33

Après le Tour du Rutor, l'Italien Michele Boscacci est assuré de remporter le classement général final de la coupe du Monde. La Française Laetitia Roux gagne le titre chez les dames.

Michele Boscacci et Laetitia Roux sont les nouveaux vainqueurs de la coupe du Monde de ski-alpinisme. Ils ont notamment forgé leur succès en Suisse, lors des championnats d'Europe des Marécottes en remportant la course individuelle qui comptait également pour le classement général de la coupe du Monde.

Très en vue cette saison, le Catalan Kilian Jornet ne monte pas sur le podium des hommes. L'Italien Robert Antonioli et l'Allemand Anton Palzer vont compléter ce podium. Vainqueurs de toutes les Vertical Race (3/3), de 4 courses individuelles sur 5 et de deux courses par équipe, Kilian Jornet terminera au 4e rang du général de la coupe du Monde. Contrairement aux trois premiers, Kilian Jornet reste très discret sur les sprints où il ne comptabilise aucun point. De plus, sur les épreuves par équipe, Kilian Jornet a couru cette année avec le Français Mathéo Jacquemoud. Et là encore, malgré sa victoire à la Pierra Menta, il n'enregistre aucun point. Pour marquer des points en équipe sur des compétitions internationales, les concurrents doivent courir avec un coéquipier de leur pays. Chez les dames, la Française Laetitia Roux reste intouchable. Avant la finale de la Patrouille des Glaciers, elle totalise plus de 1'400 points contre 772 à sa poursuivante, l'Espagnole Claudia Galicia.

Et les Suisses?

Aussi bien chez les hommes que chez les dames, les Suisses jouent placés. Martin Anthamatten (7e), Rémy Bonnet (9e), Iwan Arnold (14e), Werner Marti (16e) et Yannick Ecoeur (19e) réalisent une belle saison. Il leur manque toutefois une victoire pour se montrer pleinement satisfait. En sprint, Iwan Arnold est passé tout près de son premier succès. Le vice-champion d'Europe de la spécialité a connu une désillusion en Italie alors qu'il avait franchi la ligne d'arrivée en premier et qu'il a ensuite été pénalisé et rétrogradé au 5e rang.

Chez les dames, Jennifer Fiechter et Victoria Kreuzer ont réalisé une toute belle saison en remportant une course individuelle pour Jenny et une Vertical Race pour Victoria. Ces succès démontrent leur progression durant cet hiver. Et ce n'est pas fini pour elles puisque sur la PDG, les deux membres du Swiss Team vont devenir rivales: Jenny court avec les Françaises Mollaret et Roux tandis que Victoria s'élance avec Séverine Pont Combe et Katia Tomatis/ITA. Il y aura de l'électricité dans l'air.

Pour revenir à la coupe du Monde, chez les espoirs suisses, les principales satisfactions viennent de Rémy Bonnet (2e du général de la Vertical Race derrière Kilian Jornet), de Baptiste Spicher, de Marianne Fatton et d'Eugénie Tornay qui poursuivent leur encourageante progression.

Bernard Mayencourt

Photos: Gérard Berthoud

Avec le soutien du magazine romand du ski-alpinisme: SKIALPI

http://www.skialpi.ch/abonnement.html

Michele Boscacci/ITA et Laetitia Roux/FRA ont forgé leurs titres aux Marécottes
Michele Boscacci/ITA et Laetitia Roux/FRA ont forgé leurs titres aux Marécottes

Michele Boscacci/ITA et Laetitia Roux/FRA ont forgé leurs titres aux Marécottes

Repost 0

Articles Récents