Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue!

Bonjour,

Bienvenue! Vous êtes sur le blog de Promosports. Vous décourvrez des résultats ou annonces de courses, interviews de coureurs ou d'organisateurs, etc...  

Si vous désirez apporter des commentaires, des compléments d'infos ou des remarques sur les sujets présentés, n'hésitez pas à écrire à:
b.mayencourt@conceptvideo.ch

Bonne lecture! 

Bernard Mayencourt

 

Actuellement, visiteur(s) sur le blog.

Recherche

19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 16:45

Suite aux dissensions entre l'ASO et l'UCI, Michel Thétaz, CEO de IAM (gestionnaire des fonds de placement IAMFUNDS.CH) déclare:

«IAM Cycling ne souhaite pas polémiquer à propos du différend opposant le plus grand organisateur de courses cyclistes à notre fédération internationale et les diverses parties prenantes en ce qui concerne les réformes annoncées pour 2017. Pour ma part, je sais très bien que dans le monde des affaires et dans le business en général, les réformes sont douloureuses. Il faut en être conscient. Sortir la hache de guerre ne résout rien. Je conseillerais donc à notre fédération internationale et à nos amis français de se réunir autour du calumet de la paix. Mais surtout il me paraît essentiel d’inviter à la table des négociations pour ces réformes toutes les parties prenantes (équipes, coureurs, sponsors, etc.) dans notre sport et non seulement les deux ennemis-jurés. Pour arriver à nos fins et pour le bien du cyclisme, il m’apparaît essentiel de composer et trouver un accord pouvant satisfaire tout un chacun. Je regrette juste la lenteur des négociations. Tant il est vrai que nous aurions déjà pu mettre en œuvre ces réformes pour la saison 2016. Connaissant personnellement tous les acteurs de ces échanges, je suis, comme à mon habitude, très optimiste et persuadé que nous pouvons trouver une solution cohérente pour 2017 afin de dynamiser le cyclisme.»

c

Michel Thétaz préconnise de réunir les principaux acteurs autour d'une table

Michel Thétaz préconnise de réunir les principaux acteurs autour d'une table

Repost 0
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 14:39

Passion. Persévérance. Performance. Trois mots, trois symboles que Michel Thétaz, CEO de IAM, a tenu à répéter et développer lors de la conférence de presse tenue en marge du second rassemblement sur sol helvétique de l’unique formation professionnelle suisse du World Tour en vue de la saison 2016.

Un moment important où tous les coureurs et membres du staff se sont retrouvés pour assister à la tradition instaurée par le boss depuis la création de l’équipe en novembre 2012. Michel Thétaz a donc demandé au plus jeune coureur, soit Sondre Holst Enger (21 ans) de l’aider à casser, avec un peu d’avance, la marmite de L’Escalade. Dès jeudi après-midi, les Mathias Frank, Stef Clement, Jérôme Coppel et autres seront à pied d’œuvre pour leur premier camp d’entraînement collectif sur les routes de Majorque. Le travail se poursuivra jusqu’au 18 décembre avant un second volet prévu du 11 au 21 janvier 2016.

En présentant le tout nouveau maillot de son équipe appelée à débuter la saison le 17 janvier à la Down Under Classic (Australie), le financier genevois s’est voulu aussi enthousiaste qu’exigeant à l’heure des objectifs fixés aux 28 coureurs mais aussi aux managers (Serge Beucherie, Rik Verbrugghe), directeurs sportifs (Kjell Carlström, Mario Chiesa, Thierry Marichal, Thierry Marie, Eddy Seigneur) et entraîneurs (Marcello Albasini, Werner Hendrik). «L’année 2016 est placée sous le signe de l’action, fort d’une culture bien établie. Le but est de gagner plus de courses qu’en 2015 (15 bouquets) en misant sur notre collectif. J’ai demandé à la direction sportive de cibler le Tour de Romandie, le Tour de Suisse, les championnats suisses sur route à Martigny et bien sûr le Tour de France. Il s’agira de nos objectifs majeurs et notre recrutement est allé dans ce sens. L’Australien Leigh Howard, le Norvégien Vegard Stake Laengen, le Belge Oliver Naesen et notre compatriote Oliver Zaugg sont appelés à renforcer le contingent et à se mettre au service des leaders.»

De son côté, Rik Verbrugghe, le manager sportif opérationnel, a complété les propos du fondateur de IAM Cycling. «Nous nous devons d’être à la hauteur dans les épreuves du World Tour afin de ne pas rester le dernier de la classe mais aussi remplir les objectifs fixés par notre sponsor. Il y aura d’autres courses au calendrier de la saison où nous saurons être opportunistes. Afin d’être encore plus visible sur les devants de la scène et gagner plus de bouquets, nous avons renforcé le train destiné à emmener Matteo Pelucchi.»

c

Les Valaisans Jonathan Fumeaux et Simon Pellaud portent fièrement le nouveau maillot d'IAM Cycling s
Les Valaisans Jonathan Fumeaux et Simon Pellaud portent fièrement le nouveau maillot d'IAM Cycling s

Les Valaisans Jonathan Fumeaux et Simon Pellaud portent fièrement le nouveau maillot d'IAM Cycling s

Repost 0
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 17:56

Après 2009, le Tour de France revisite la Suisse et le Valais. Finhaut-Emosson vont accueillir la caravane du Tour. Ce sera magnifique.

Les paysages splendides de la Vallée du Trient, nichée au cœur de l’Espace Mont-Blanc, et le profil exigeant du tracé ont séduit les organisateurs de la Grande Boucle, avec en prime une arrivée spectaculaire sur le site du barrage d’Emosson. Plus grand événement sportif annuel au monde, le Tour de France réunit 3.5 milliards de téléspectateurs dans 190 pays : une visibilité inédite pour le Valais dans son entier qui entend bien confirmer sa volonté de se positionner comme destination incontournable pour les passionnés de vélo. Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France, sera de passage à Finhaut jeudi 22 octobre pour exposer les raisons de ce choix aux médias.

Après avoir accueilli avec succès le Tour de l’Avenir en 2006 et le Critérium du Dauphiné en 2014, la Vallée du Trient franchit une nouvelle étape majeure avec la décision du Tour de France de s’arrêter sur ses terres. « Voilà 13 ans que nous travaillons d’arrache-pied pour aboutir à un tel résultat ! 9 ans après notre 1ère candidature, nous sommes ravis que la région de Finhaut-Emosson passe sur le devant de la scène sportive en offrant en 2016 au Tour de France une arrivée d’étape au sommet», commentent Cédric Revaz et Alain Gay des Combes, les deux co-présidents du comité d’organisation. Ce dernier est aujourd’hui au complet à Paris – en compagnie du Président du Grand Conseil Nicolas Voide, le Conseiller d’Etat Jean-Michel Cina et le Président de Finhaut Pascal May – pour le dévoilement mondial du parcours de la Grande Boucle 2016 devant un parterre de 3’700 invités. Steve Morabito, coureur professionnel valaisan de l’équipe FDJ et parrain de la candidature de Finhaut-Emosson, est également du voyage avec la délégation valaisanne.

c

Un décor de carte postale pour l'arrivée du Tour de France à Finhaut-Emosson

Un décor de carte postale pour l'arrivée du Tour de France à Finhaut-Emosson

Repost 0
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 12:41

Si la saison des transferts et engagements ne débute, officiellement, que le 1er août, la période des renouvellements de contrat bat son plein depuis plusieurs semaines au sein des équipes cyclistes.

Il en va de même chez IAM Cycling. L’équipe professionnelle suisse avait déjà annoncé sa décision de ne pas conserver Sylvain Chavanel et Jérôme Pineau au sein de son effectif et de prolonger le contrat de son leader Mathias Frank pour 2016. Aujourd’hui, Michel Thétaz, le fondateur de IAM Cycling et CEO de IAM Funds, se voit contraint d’annoncer le départ du Valaisan Sébastien Reichenbach (26 ans) pour la fin de la saison 2015. «Notre volonté était de conserver Sébastien Reichenbach au sein de l’équipe pour 2016 et de lui donner les possibilités de s’affirmer encore un peu plus comme leader dans les courses par étapes. Malheureusement après des discussions nous n’avons pas trouvé un accord afin de poursuivre cette collaboration débutée dès la création de IAM Cycling en 2013. Je lui souhaite le meilleur pour la suite de sa carrière et dans sa volonté de relever un nouveau défi.»

c

En 2016, Sébastien Reichenbach ne portera plus les couleurs d'IAM Cycling

En 2016, Sébastien Reichenbach ne portera plus les couleurs d'IAM Cycling

Repost 0
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 08:16

L’édition 2015 de la Cyclosportive des Vins du Valais, évènement officiel du bicentenaire de l’entrée du Valais dans la Confédération, s’annonce comme celle de tous les records !

A dix jours de son déroulement le compteur affiche en effet 1’275 inscrits, soit déjà plus que le nombre d’inscrits en 2014. «Pour comparaison », explique le responsable marketing Eric Piguet, « l’an dernier à 4 jours de la course nous avions 870 inscrits. En avoir 400 de plus, soit près de 50% d’augmentation, à 10 jours de cette édition 2015 est vraiment fantastique! Nous nous dirigeons vers l’objectif un peu fou, que nous nous étions fixés.»

Pour ce 1er août, les organisateurs peuvent donc légitimement espérer dépasser la barre des 1’500 participants. Pour celles et ceux qui ne sont pas encore inscrits, il est toujours possible de le faire en ligne, via le site www.cyclosportive.ch, jusqu’au 28 juillet au tarif de Fr. 89.-­‐. Les inscriptions seront également possibles sur place le vendredi 31 juillet dès 17h00 au tarif de Fr. 109.-­‐. Pour rappel, les 1’500 premiers inscrits recevront le maillot et le casque souvenir réalisés spécialement pour cette édition du bicentenaire. Maillot et casque aussi pour les 150 premiers inscrits à la MiniCyclo net+, ouverte l’après-­‐midi aux enfants et personnes handicapées.

Manifestation populaire et conviviale avant d’être une course, la Cyclosportive des Vins du Valais est ouverte à toutes et tous, avec un choix proposé de quatre parcours allant de 37 à 130 kilomètres, à travers le vignoble valaisan.

Niveau programme, la remise du matériel, des dossards et les dernières inscriptions auront lieu le vendredi 31 juillet de 17h00 à 20h00, puis le samedi 1er août de 6h30 à 7h45 aux casernes de Sion. Une animation musicale, ainsi qu’une offre de restauration et de bars seront proposés dès le vendredi soir et durant toute la journée du samedi sur le site bucolique des casernes. Le départ, pour toutes les catégories, sera donné le samedi 1er août à 8h30 alors que les premières arrivées sont attendues dès 10h30 environ. Le premier départ de la Mini-­‐Cyclo Net+ sera donné à 14h30, toujours sur le site des casernes. Remises des prix à 15h30 et tirage au sort de la tombola à 16h00. Dès 17h00, la fête se déplacera de quelques mètres, sur le Cours Roger Bonvin, où auront lieu les festivités du 1er août organisée par la Ville de Sion avec notamment le discours du Président du Grand-­‐Conseil, et de la Cyclosportive des Vins du Valais, Nicolas Voide. Renseignements et inscriptions : www.cyclosportive.ch

c

Record de participation à la Cyclosportive des Vins du Valais

Record de participation à la Cyclosportive des Vins du Valais

Repost 0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 05:03

Les grandes classiques chez les populaires, c'est son dada. Job Vouillamoz a participé samedi à la doyenne, Liège-Bastogne-Liège.

Il adore les sports d'endurance. Le cyclisme, c'est l'une de ses passions. Job Vouillamoz arpente les montagnes été comme hiver. Il a participé à de maintes reprises à la Patrouille des Glaciers. Il a pris le départ de plusieurs courses à pied de montagne et trails. Sur la petite reine, il a participé désormais à une douzaine de classiques avec 3 Tour des Flandres, 3 Tour de Lombardie, 2 Paris-Roubaix, 2 Milan-St-Rémo et une Amstel Gold Race. Depuis samedi dernier, il affiche à son prestigieux palmarès la doyenne, Liège-Bastogne-Liège.

"Je cours avec les populaires, la vielle de la course des élites", lâche d'entrée le Bédjuis. A son retour de Belgique, il poursuit: "Je suis bien fatigué et j'ai les grosses cuisses comme on dit dans le jargon cyclisme. Je suis bien content d'avoir participé à ma douzième classique. Je me sens privilégié."

Job Vouillamoz raconte son histoire belge: "La course est parfaitement bien organisée puisque nous courons la veille des professionnels. Nous profitons de l'infrastructure. Il y a trois distances à choix avec 75, 156 et 273 km. Nous partons de Liège à 8 km du départ officiel des pros.... Malheureusement, la météo a été très mauvaise après 3 semaines de ciel bleu sur la Belgique!!! Dès le départ la pluie était bien présente. Ce fût dur moralement de s'élancer sous une pluie fine certes, et avec une température de 10 degrés. Je ne ressentais pas le froid, tant mieux. Les jambes tournaient bien et dès le début de la course, j'ai ressenti de superbes sensations. Je me suis retrouvé dans un bon groupe avec même un professionnel de la Movistar Fran Ventoso! On a parcouru les 100 premiers km avec 1'500 m de D+ en 2h50."

Il continue: "Ensuite, la pluie a cessé. Il y avait encore quelques petites averses et, pour corser la course, le même vent que dans la Plaine du Rhône durant les 50 derniers kilomètres. Finalement, tout s'est bien passé pour moi avec des bonnes sensations tout au long de la course et avec une bonne énergie. Les 30 derniers km sont très durs avec les différentes côtes de courtes distances de 1,2 à 3,5km mais avec des passages à 20-22 %. Musculairement, c'était difficile en raison de la pluie. A la bifurcation des 156 km, j'ai failli y aller et renoncer au 273. Mais je me sentais bien et je me disais que ce serait mon unique participation à cette classique. Alors, autant y aller. Je me disais aussi que sur les 11 classiques, j'avais eu beaucoup de chance. Il a toujours fait beau car nous courons tôt dans la saison durant le mois d'avril (sauf le Tour de Lombardie en octobre) et toujours la veille des pros."

Job Vouillamoz conclut: "Voilà encore un grand moment de sport, de joie, de chance,(pas de chute, de crevaison,...) et de privilège. Je peux dire merci la SANTE ET LA VIE. Une belle aventure dans le plat pays.....pas si plat finalement avec 273km, 9 côtes pour 4'650 mètres de dénivelé positif. Maintenant, place à la préparation du Trail Verbier-St-Bernard."

Propos recueillis par Bernard Mayencourt

Job Vouillamoz affiche une douzième classique à son palmarès. Bravo!

Job Vouillamoz affiche une douzième classique à son palmarès. Bravo!

Repost 0
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 15:05

La 49e édition du Grand Prix des Vins Valloton se déroule dimanche à Fully. Le vélo-club Martigny et environs convient tous amoureux de la Petite Reine à cette manifestation.

Considéré comme l'une des plus belles courses du pays par les spécialistes, le Grand Prix des Vins Valloton réunit plus de 250 concurrents à Fully. Cette année encore, les coureurs vont effectuer une boucle de 31,2 km en traversant le vignoble valaisan entre Fully et Ardon en passant notamment par Saillon, Leytron et Chamoson. Le retour sur Fully s'effectue par Riddes, Saxon et Charrat.

Les premiers départs sont donnés à 8h30' à la rue de la Gare à Fully, tout proche de Fit+. Les Valaisans Temesgen Teklehaymanot, Thomas Terrettaz et Manuel Rudaz voudront montrer leur maillot dans cette épreuve qui a déjà permis à de nombreux jeunes talents de se mettre en évidence.

Bernard Mayencourt

Thomas Terrettaz sera au départ du Grand Prix des Vins Valloton dimanche à Fully

Thomas Terrettaz sera au départ du Grand Prix des Vins Valloton dimanche à Fully

Repost 0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 11:46

Après un week-end bien chargé pour le cyclisme valaisan avec une étape du Giron du Rhône, une manche du Trophée Valaisan de VTT et Martigny-Mauvoisin, ce sera au tour de la 2e édition de la cyclosportive des Vins du Valais d'attirer les foules le vendredi 1er août sur les routes du canton.

Le Giron du Rhône couru vendredi dernier entre Vionnaz et Torgon a vu la domination de 4 athlètes du CMC. Premier Valaisan, Valentin Baillifard (photo) termine au 5e rang. Du côté des populaires, Marc Donzé devance Stéphane Kamerzin et Mehdi Massano de Verbier. Chez les dames, la victoire revient à la Valaisanne d'Illarsaz, Laura Hrebec.

Lors de la Torgona Bike de samedi, Sylvain Eggelmann de Reconvilier réalise le meilleur chrono de la journée sur un parcours modifié en raison des mauvaises conditions météorologiques. Le Valaisan Stéphane Monnet (3e master 1) de Bike Sport à Noës prend le 10e rang. Le Nouvelliste du jour consacre une large place à cette compétition.

Dimanche, entre Martigny et Mauvoisin, les Valaisans Valentin Baillifard et Thomas Terrettaz se sont mis en évidence en se classant respectivement second et troisième de cette 44e édition. Chez les dames, la victoire est revenue à Valérie Berthod Pellissier.

Vendredi le 1er août, les cyclosportifs se retrouveront sous le soleil du Valais pour la 2e édition de la Cyclosportive des Vins du Valais. A ce jour, 1'020 cyclistes sont annoncés au départ. Il sera encore possible de s'inscrire sur place. Bienvenue!

Bernard Mayencourt

Un week-end bien rempli pour Valentin Baillifard

Un week-end bien rempli pour Valentin Baillifard

Repost 0
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 11:46

Le Tour du Val d'Aoste 2014 a permis à quelques jeunes valaisans de découvrir une course par étapes très exigeantes. Manuel Rudaz est le seul Valaisan à l'arrivée.

Le Tour du Val d'Aoste est une épreuve difficile et exigeante. Cette compétition demande une préparation optimale. "Nous avons eu peu de temps pour mettre sur pied cette sélection valaisanne", regrette Didier Pannatier, président de la FCVs dans les colonnes du Nouvelliste. "Il était important que les jeunes puissent se rendre compte du niveau international. En principe, nous aurons davantage de temps en 2015 pour nous préparer."

Seul Suisse à l'arrivée, Manuel Rudaz de la sélection Valaisanne termine au 54e rang du classement général. Il concède un retard de 57'21'' sur le vainqueur, le Colombien Bernardo Suaza Arango. Steeve Pannatier a abandonné lors de l'étape valaisanne de vendredi suite à des ennuis mécaniques. Thomas Terrettaz a aussi jeté l'éponge avant l'arrivée aux Marécottes. Julien Bossens (FR) et Alex Ballet (NE), également membres de la sélection valaisanne, sont arrivés hors-délai samedi.

Valentin Baillifard courait pour l'équipe BMC Development. Il a quitté ses coéquipiers lors de l'étape de samedi. Il raconte: "C'est énormément de boulot pour peu de récompenses. Au niveau de l'équipe, heureusement que Dylan Teuns gagne samedi pour sauver le tour." Il poursuit: "L'étape valaisanne était magnifique avec de nombreux spectateurs et une météo grandiose. Il n'a vraiment manqué qu'une belle course de ma part." Le Valaisan ne baisse pas les bras. "La saison est loin d'être terminée. Dès que je reprendrai les entraînements et que j'aurai fixé de nouveaux objectifs, je repartirai de plus belle."

Bernard Mayencourt

Valentin Baillifard: "Enormément de boulot pour peu de récompense."

Valentin Baillifard: "Enormément de boulot pour peu de récompense."

Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 10:51

Le Tour du Val d'Aoste cyclisme débute en cette fin de journée. Une étape est au programme ce vendredi en Valais. Quatre étapes attendent les coureurs, des M-23.

Après le Dauphiné Libéré, c'est le Tour du Val d'Aoste de faire étape en Valais. Vendredi, 120,6km sont au programme sur un parcours qui emmène les concurrents de Martigny aux Marécottes en passant par St-Maurice, Fully, Leytron, Produit, Chamoson, Riddes, Saxon, Col du Lein, Levron, Vollèges, Col des Planches, Chemin, Martigny, Salvan et, finalement, avec l'arrivée aux Marécottes. Trois cols de 1re catégorie sont à l'ordre du jour: col du Lein, col des Planches et la montée finale aux Marécottes.

Trois Valaisans engagés

Sur cette 51e édition du Tour du Val d'Aoste, trois Valaisans engagés par le FCVs seront au départ : Manu Rudaz, Steeve Pannatier et Thomas Terrettaz. Ils ont des ambitions différentes:

Thomas Terrettaz: "Je veux être bien placé dans les cols. Je veux me crocher, peut-être pas au meilleur groupe, mais au second. Le niveau est très élevé. Je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre. La forme est bonne. A quelques heures du prologue, tout va bien. Si je termine dans le top 50 du classement général, ce sera déjà très bien."

Manu Rudaz: "Je pars sans appréhension. J'ai déjà couru plusieurs courses du genre en France ou en Italie. Je sais que le prologue sera difficile pour moi. Dans l'étape valaisanne, je vais essayé d'anticiper avant les cols. Ce sera difficile. Je vais donner le maximum tout en étant offensif. Plutôt que de subir la course, je vais être offensif. Je ne pense pas au classement général. Je vais prendre étape après étape et donner le maximum de moi-même. J'ai confiance."

Steeve Pannatier: "Mon principal objectif est de finir le tour, dimanche soir. Ce Tour du Val d'Aoste est un peu une inconnue pour moi. Je n'ai jamais couru à ce niveau. L'étape la plus importante sera celle qui se court en Valais. Ma famille et des amis seront sur parcours pour m'encourager. C'est très motivant. Je vais donner le maximum. Ce sera dur car il va faire chaud et il n'y aura pas de repos entre les cols. Les descentes sont techniques et rapides. J'ai au moins l'avantage de bien connaître le terrain. Physiquement je suis en forme et je vais m'accrocher mentalement."

Un quatrième Valaisan, Valentin Baillifard sera au départ du Tour du Val d'Aoste. Il porte les couleurs du team BMC Developpment.

L'étape de vendredi débute à 12h20' à Martigny et se termine aux alentours de 15h30' aux Marécottes. Les spectateurs peuvent profiter du train pour se rendre aux Marécottes avec un tarif préférentiel de fr. 10.- pour l'aller-retour à partir de Martigny. Plusieurs animations sont prévues aux Marécottes dès midi jusqu'à 2 heures samedi matin. Chaud, chaud, show!

Bernard Mayencourt

Thomas Terrettaz serait satisfait avec un top 50 au général

Thomas Terrettaz serait satisfait avec un top 50 au général

Manu Rudaz veut être offensif

Manu Rudaz veut être offensif

Une première pour Steeve Pannatier

Une première pour Steeve Pannatier

Repost 0

Articles Récents