Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue!

Bonjour,

Bienvenue! Vous êtes sur le blog de Promosports. Vous décourvrez des résultats ou annonces de courses, interviews de coureurs ou d'organisateurs, etc...  

Si vous désirez apporter des commentaires, des compléments d'infos ou des remarques sur les sujets présentés, n'hésitez pas à écrire à:
b.mayencourt@conceptvideo.ch

Bonne lecture! 

Bernard Mayencourt

 

Actuellement, visiteur(s) sur le blog.

Recherche

13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 08:12
Lucien Epiney (photo/A), 1er Valaisan au marathon de la Jungfrau
Lucien Epiney (photo/A), 1er Valaisan au marathon de la Jungfrau

Le Bulgare Shaban Mustafa remporte la 23e édition du marathon de la Jungfrau. 7e, l'Anniviard Lucien Epiney termine meilleur Valaisan et 3e Suisse. La Française Aline Camboulives s'impose chez les dames.

Lucien Epiney du CS13* réalise une très belle performance entre Interlaken et la Kleine Scheidegg. "Je suis parti un peu trop vite", débute l'Anniviard de 34 ans. "Globalement, je suis satisfait de ma course. Sur la fin, j'ai quelque peu craqué. Mais c'est le lot de beaucoup de concurrents." Que représente ce 7e rang pour le Valaisan? "C'est un bon résultat mais le niveau n'est pas aussi élevé qu'à Sierre-Zinal, par exemple. Je me suis retrouvé devant des concurrents que j'avais déjà battu par le passé. Je suis toutefois satisfait de ma course. Dans l'ensemble, j'ai ressenti de bonnes sensations." Après cette belle performance, Lucien Epiney aborde une phase de récupération. "Aujourd'hui, je ressens quelques courbatures. C'est tout à fait normal. Cette année, je vais encore mettre l'accent sur les courses en ville."

Pour sa part, César Costa du BCVs Mount Asics Team se contente du 13e rang. Après un bon départ, l'Octodurien a souffert dans la partie finale où il enregistre le 44e chrono sur les 4 derniers kilomètres. Le Haut-Valaisan de Naters Sven Kalbermatten figure dans le top 20e rang. Parti prudemment, il est remonté du 51e au 17e rang final. Pierre-André Ramuz du CABV Martigny et du BCVs Mount Asics Team se classe au 20e rang. Il a effectué une course empreinte de régularité, naviguant entre la 17e et la 20e place. Guido Heynen d'Ausserberg a fini les 10 premiers km au 22e rang pour se retrouver à la Kleine Scheidegg classé au.... 22e rang final. Comme Ramuz, il a fait preuve d'une régularité payante.

Tous les résultats se trouvent sur: http://services.datasport.com/2015/lauf/jungfrau/

Bernard Mayencourt

Repost 0
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 18:37

Lors de la 11e édition de la Grimpette des Bédjuis, Jean Pellissier gagne devant Thomas Terrettaz et Cédric Mariéthoz. Tatiana Von Allmen établit un nouveau record du tracé chez les dames en 48'41''.

Jean Pellissier (Pellissier Sports) accumule les places d'honneur. Après son 4e rang une semaine plus tôt lors de la 40e d'Ovronnaz - Rambert, il monte sur la plus haute marche du podium à l'occasion de la Grimpette des Bédjuis. Premier élite, Thomas Terrettaz se classe 2e du classement scratch. Cédric Mariéthoz occupe une belle 3e place devant son pote Alexis Gex-Fabry. Emmanuel Vaudan du BCVs Mount Asics team prend la 5e place. Grâce à sa nouvelle place d'honneur, Jean Pellissier se trouve en position de force pour remporter la 3e édition du Défi de Septembre avant la dernière étape de dimanche prochain à Fully.

Du côté des dames, Tatiana Von Allmen de Seffisburg établit un nouveau record du tracé. Paola Cavalli (53'53'') des Mayens-de-Sion améliore également son meilleur chrono et se classe au second rang. Première dame 1, Isabelle Florey du CA Sierre complète le podium du classement scratch féminin.

Chez les juniors, Fabian Fux du BCVs Mount Asics Team s'impose devant Samuel Imhof et Yohan Jaton de Blonay, Léo Besson (Mountain Performance) récolte la médaille en chocolat.

Tous les résultats se trouvent sur: http://grimpette.cavetroz.ch/resultats/grimpette_bedjuis_2015.pdf

Bernard Mayencourt

Le podium des vétérans 1, de g. à dr: Cédric Mariéthoz,2e, Jean Pellissier, 1er et Alexis Gex-Fabry, 3e (crédit photo: Lella Gianotti)

Le podium des vétérans 1, de g. à dr: Cédric Mariéthoz,2e, Jean Pellissier, 1er et Alexis Gex-Fabry, 3e (crédit photo: Lella Gianotti)

Repost 0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 08:58

Le marathon de la Jungfrau est l'équivalent de Sierre-Zinal au niveau du succès populaire. Par contre, le terrain est différent. Le goudron prime sur les chemins forestiers ou sur les sentiers.

Ce samedi, la 23e édition du marathon de la Jungfrau attire les foules. Plus de 4'000 concurrents sont annoncés au départ de cette épreuve. Lors des premières éditions, les Suisses trustaient les places sur le podium. A partir des années 2000, les coureurs étrangers ont remplacé les Helvètes sur la boîte. En 2003, le Néo-Zélandais Jonathan Wyatt a établi un chrono record de 2h49'02''. La même année, il avait réalisé le temps record sur Sierre-Zinal. L'Anglo-valaisan Billy Burns a pris place à 4 reprises sur la 3e marche du podium (2002, 2003, 2005 et 2006). En 2009, Tarcis Ançay terminait au 2e rang derrière un certain... Jonathan Wyatt.

Cette année, César Costa (BCVs Mount Asics Team), Lucien Epiney (CS13*) et Pierre-André Ramuz (BCVs Mount Asics Team) vont tenter de porter haut les couleurs du Valais. Classé 9e l'an dernier, César Costa va tout donner pour améliorer ce rang. Lucien Epiney et Pierre-André Ramuz, récent vainqueur d'Ovronnaz-Rambert, peuvent viser une place dans le top 20. La victoire pourrait se jouer entre les Kényans et les Ethiopiens. Isaac Kosgei ou Paul Michieka figurent parmi les favoris.

Du côté des dames, la Française Aline Camboulive va défendre son titre. L'Anglaise Megan Kimmel a une belle carte à jouer tout comme la Kényanne Lucy Murigi, gagnante de Sierre-Zinal 2015. Les Suissesses Daniela Gassmann Bahr ou Andrea Huser auront certainement leur mot à dire. Toutes les infos se trouvent sur: http://www.jungfrau-marathon.ch

Bernard Mayencourt

Pour soutenir Promosports et assurer sa pérennité, vous pouvez faire un don sur le compte ci-après. D'avance, merci.

CCP 17-461803-3, Iban: CH14 0900 0000 1746 1803 3 au nom de Promosports, 1907 Saxon

Chaque don de fr. 50.- donne droit à un abonnement pour 4 numéros à SKIALPI, le magazine Romand du ski-alpinisme.

César Costa va tenter de porter haut les couleurs du Valais sur le marathon de la Jungfrau (photo/A)

César Costa va tenter de porter haut les couleurs du Valais sur le marathon de la Jungfrau (photo/A)

Repost 0
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 11:47

Jour J-10. Les championnats du Monde de course à pied de montagne se déroulent le samedi 19 septembre prochain à Betws-y-Coed, au Pays de Galles.

Maximilien Drion de Vercorin courra dans la catégorie juniors sous les couleurs de son pays, la Belgique. Il part confiant pour ses premiers Mondiaux de course à pied de montagne. En février dernier, Maximilien avait déjà participé aux championnats du Monde de ski-alpinisme à Verbier. Le samedi 19 septembre à midi, le membre du BCVs Mount Asics Team sera prêt pour le départ.

Maximilien, comment se déroule ta préparation?

" Depuis mi-juillet, je me suis surtout entraîné en montagne pour préparer Chandolin-Zinal et l'Ultraks à Zermatt. J'ai réalisé des entraînements avec du dénivelé. Cela m'a permis d'accumuler une base au niveau de l'endurance." Il poursuit: "Mais comme le schéma de course ne sera pas le même au championnat du monde, je m'entraîne désormais surtout sur du plat et fait 2 fois des séries par semaine. En effet, le parcours au Pays de Galles est assez particulier, pour les juniors, il s'agit de réaliser deux boucles de 250 mètres de dénivelé positif et négatif pour 8.9 km. Les descentes sont peu techniques et très rapides."

Comment concilies-tu tes études et tes entraînements?

"Étant à l'internat de St-Maurice la semaine, je peux m'entraîner de façon idéale malgré le fait que les études me prennent pas mal de temps. De nombreux parcours d'entraînements me permettent de varier mes sorties de la semaine et de travailler des domaines spécifiques."

Quel sera ton objectif pour ces Mondiaux?

"Ce sera ma première participation à un tel événement en course à pied. Je m'en réjouis. Je suis ambitieux et compte réaliser la meilleure performance possible mais le niveau sera sûrement très, très élevé. Je ne sais pas tellement à quelle place m'attendre. La configuration de course peut assez bien me convenir mais il sera dur de gérer une telle épreuve. Je devrai rester concentrer sur ma tactique de course et partir à mon rythme sans vouloir essayer de suivre les meilleurs dans les premiers mètres. C'est pourquoi, je ne sais pas trop à quoi m'attendre. J'ai réalisé une superbe saison jusqu'à maintenant et ça me conditoinne à faire encore mieux ! Ma famille et mes amis me font aller de l'avant et me motivent à 100%."

Propos recueillis par Bernard Mayencourt

Pour soutenir Promosports et assurer sa pérennité, vous pouvez faire un don sur le compte ci-après. D'avance, merci. CCP 17-461803-3, Iban: CH14 0900 0000 1746 1803 3 au nom de Promosports, 1907 Saxon

Chaque don de fr. 50.- donne droit à un abonnement pour 4 numéros à SKIALPI, le magazine Romand du ski-alpinisme.

Maximilien Drion est prêt pour relever ce nouveau défi au Pays de Galles

Maximilien Drion est prêt pour relever ce nouveau défi au Pays de Galles

Repost 0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 06:05

Sierre-Zinal, c’est le coeur avant le chrono. A la demande de la course Sierre-Zinal, des contrôles antidopages ont été effectués par Swiss Olympic lors de l’édition 2015.

Pour la plus grande satisfaction des organisateurs, ceux-ci se sont révélés négatifs. Il s’agissait des troisièmes contrôles de ce genre à Sierre-Zinal.

Le premier, en 2006, a donné lieu à un contrôle positif. Suite à quoi, l’organisation de la course est entrée en contact avec Antidoping Suisse. A l’occasion de cet échange, l’organisation de Sierre-Zinal a prié cette instance de systématiser ces contrôles, l’assurant de son entière collaboration. A partir de ce moment, une rubrique du flyer de la course mentionnait systématiquement l’obligation pour les participants de se plier aux exigences de Swiss Olympic en matière de dopage.

Une deuxième série de contrôles antidopages a eu lieu lors de l’édition 2012 et aucun cas de dopage n’a été détecté. Reprenant ce dossier, la nouvelle équipe dirigeante de Sierre-Zinal a fait un pas de plus. Après une rencontre à Berne avec Samuel Quinche (responsable des contrôles Antidoping Suisse) ainsi que Joël Tettoni (coordinateur des contrôles Antidoping Suisse), le service des contrôles a délégué ses spécialistes pour l’édition 2015. Comme mentionné précédemment, ces contrôles n’ont révélé aucun cas de dopage. De plus, cette action a permis de resserrer les liens avec Swiss Olympic, ce qui constitue un progrès important vers la systématisation de ces contrôles sur les courses de montagne.

Projet 2016

Sierre-Zinal est une course de coeur pour la grande partie des participants. Mais, comme toute course, elle s’intéresse aussi à la performance. A ce titre, elle est fière de compter parmi ses participants des fleurons de l’élite mondiale, dont la fidélité est gage de qualité pour notre course. En complémentarité, elle revêt un aspect de performance qui fidélise l’élite mondiale avec les années. Lors de l’édition 2015, 12 hommes ont passé sous les 2h40 et 6 femmes sous les 3h10. 8 nationalités différentes chez les 10 premiers hommes et 7 chez les femmes. Pour éviter que ces magnifiques performances ne soient entachées par des cas de dopage, les organisateurs ont pour objectif d’intensifier cette lutte. La direction de la Course des Cinq 4000 rencontrera les directions des courses de montagne intéressées par l’extension et la systématisation des contrôles antidopages.

c

Victoria Kreuzer a été contrôlée cette année, avec un résultat négatif comme tous les autres concurrents

Victoria Kreuzer a été contrôlée cette année, avec un résultat négatif comme tous les autres concurrents

Repost 0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 14:01

La neutralisation du Collontrek prouve une fois de plus, s'il le fallait, que la montagne a toujours le dernier mot. En 4 éditions, c'est la première fois que la course est interrompue. Versant Italien, les conditions étaient bonnes alors que du côté du Val d'Hérens, neige, grêle et brouillard ont contraint les organisateurs à prendre cette sage décision. Les concurrents ont très bien compris et ils se sont repliés sur Bionaz où les cars les attendaient pour le rapatriement en Suisse. Finalement, tout s'est déroulé dans la bonne humeur et la sportivité.

Pour les 40 ans d'Ovronnaz - Rambert, les organisateurs ont offert aux concurrents deux tracés: celui qui partait de Leytron pour rejoindre la cabane et le parcours habituel entre Ovronnaz et Rambert. L'ambiance était vraiment festive dans la station et tout au long du parcours. Bon nombre de coureurs ont apprécié l'apéro offert par Téléovronnaz à Jorasse avant de rejoindre la place de fête en télésiège. "La 40e gagnée par un Leytronnain, sympa non?" dixit le vainqueur du jour, Pierre-André Ramuz. Sympa et mérité.

A Aminona, la 1re édition du KM Vertical de l'Aminotsar a rencontré un succès mitigé. Certainement que trop de courses nuisent aux courses. Le calendrier de ce week-end était fort chargé en Valais, sportivement parlant. Mais bon, tout s'est bien déroulé du côté d'Aminona. "Ce KM vertical est vraiment très ludique, technique et passionnant. L'ambiance était super et les paysages à couper le souffle. L'organisation était parfaite et très professionnelle", raconte Séverine Pont Combe, la gagnante du jour.

Samedi, le ski-club Salentin à Evionnaz organisait le Défi du Jorat, entre Evionnaz et Salanfe. Manu Vaudan du BCVs Mount Asics Team remporte cette course devant le jeune Pierre Mettan, membre du team compétition de Mountain Performance. "Nous avons pu profiter d'un peu de neige au col du Jorat", confie tout sourire le vainqueur du jour. Temps frisquet, humide et ambiance chaleureuse.

Bernard Mayencourt

Pour soutenir Promosports et assurer sa pérennité: CCP 17-461803-3, Iban: CH14 0900 0000 1746 1803 3; Promosports, 1907 Saxon

Chaque don de fr. 50.- donne droit à un abonnement pour 4 numéros à SKIALPI, le magazine Romand du ski-alpinisme.

Manu Vaudan, à droite, devance Pierre Mettan au Défi du Jorat. Humide! (crédit photo: Auberge de Salanfe)

Manu Vaudan, à droite, devance Pierre Mettan au Défi du Jorat. Humide! (crédit photo: Auberge de Salanfe)

Repost 0
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 14:45

La 40e édition d'Ovronnaz-Rambert a connu un vif succès. Xavier Moulin gagne au départ de Leytron et Pierre-André Ramuz domine la course traditionnelle entre Ovronnaz et la cabane Rambert.

Quel beau dimanche! Plus de 420 concurrents ont profité du soleil du Valais pour s'adonner à leur hobby: la course à pied de montagne. Les conditions étaient idéales ce matin au départ de Leytron. Ciel dégagé, température fraîche et agréable. Sur la distance de 18,4km avec 2'000 m de D+, Xavier Moulin du BCVs Mount Asics team s'impose en 1h56'57''. Le régional Patrice Aubry suit à 1'43''. Eric Fellay de Valerette Altiski complète le podium. Nicolas Carron du club des Trotteurs de Fully remporte la médaille en chocolat. Mathias Ackermann du CABV Martigny décroche la 5e place. Chez les dames, Eliane Chappuis de Bégnins/VD devance Paola Cavalli des Mayens-de-Sion et Christiane Bouquet de Ste-Croix.

Sur la traditionnelle course Ovronnaz - Rambert (8,4km avec 1'230 m de D+), Pierre-André Ramuz, le Charratain originaire de Leytron, s'impose en 59'28''. Il devance de 17 petites secondes le premier vétéran, le Français Jean-Christophe Dupont, vainqueur de 2009 à 2012 à Rambert. Un autre tricolore, Alain Gillet, complète le podium.

Chez les dames, la victoire revient à l'Anglaise Anna Lupton. Elle précède l'inusable Française Corinne Favre, 1re dame 1. Mélanie Gobiet de Troistorrents occupe le 3e rang scratch. Nathalie Philipp d'Aïre-la-Ville, 3e dame élite, se classe 4e du général.

Florence Epiney (junior fille) et Fabian Fux (junior garçon) s'imposent dans leur catégorie respective.

Tous les résultats se trouvent sur: http://www.ovronnaz-rambert.ch/

Bernard Mayencourt

Pierre-André Ramuz et Xavier Moulin ont marqué de leur empreinte cette 40e édition d'Ovronnaz-Rambert (photo: ldd)

Pierre-André Ramuz et Xavier Moulin ont marqué de leur empreinte cette 40e édition d'Ovronnaz-Rambert (photo: ldd)

Repost 0
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 09:02

La 1re édition de l'Aminotsar - KM vertical a réuni une cinquantaine de concurrents. La qualité était au rendez-vous.

Les KM Verticaux conviennent particulièrement bien aux skieurs-alpinistes. Le Fribourgeois Cédric Rémy est le premier à inscrire son nom au palmarès de cette épreuve qui se court au départ d'Aminona pour rejoindre l'arête sud du Grand Bonvin, sur une distance de 3,2km. Le chrono de référence est de 44'27''. Second, Yves Jeannerod pointe à 29'' du vainqueur. Le jeune Lucas Nanchen du BCVs Mount Asics Team se classe au 3e rang en 45'48''.

Chez les dames, la victoire revient à la régionale, Séverine Pont Combe, elle aussi une spécialiste de ski-alpinisme. La détentrice du record féminin de la PDG s'impose en 49'08''. "C'était GENIAL", confesse la gagnante. "Le parcours est super original et l'organisation était parfaite." L'ambassadrice de Mountain Performance devance l'épouse du second homme, Mélanie Jeannerod du team Sport et Neige (49'54''). Séverine Henchoz de Charmey/FR monte sur la 3e marche du podium avec un chrono de 1h02'03''.

Simon Gremaud (48'59'') de Riaz gagne chez les juniors hommes. Clémence Nanchen de Flanthey signe le meilleur chrono chez les juniors filles. Avec un temps de 1h02'10'', elle se classe 4e du scratch féminin.

Bernard Mayencourt

Avec le soutien de SKIALPI, le magazine Romand du ski-alpinisme: www.skialpi.ch

Séverine Pont Combe, en pleine action, sur une portion bien raide de l'Aminotsar (photo: ldd)

Séverine Pont Combe, en pleine action, sur une portion bien raide de l'Aminotsar (photo: ldd)

Repost 0
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 11:30

C'est la grosse poisse. En raison de conditions météorologiques défavorables, la 4e édition du Collontrek entre Bionaz/ITA et Arolla/SUI a été neutralisée au Col Collon.

Pour sa quatrième édition, la course transfrontalière entre Bionnaz dans le Val d 'Aoste et le Val d'Hérens a dû être neutralisée à son point culminant, le Col Collon et ses 3074 mètres. Aucun concurrent ne pourra rallier Arolla cette année.

Les conditions météorologiques du côté suisse ont contraint les organisateurs à stopper la course pour la sécurité des quelque 835 participants qui s’élancent en patrouilles de deux. Une fine pellicule de givre a transformé les rochers en véritable patinoire et la visibilité sur le glacier, que les participants doivent traverser en crampons, était quasi nulle. Il n'était pas possible de voir d'une balise à l'autre et, en cas d'accident, aucun transport héliporté n'était possible, indiquent les responsables de la sécurité sur le parcours. Tous les participants ont dû rejoindre Bionnaz en sens inverse et sont rapatriés à Sion (VS) par bus.

Classement au sommet du Col Collon

Un classement a pu être établi au sommet du Col Collon avec une victoire pour la patrouille de François Gonon et Marc Lauenstein en 1h19'59'' devant les Valdôtains Nadir Maguet et Bruno Dennis. Du côté des femmes, c'est la patrouille mixte de Joelle-Hélène Vicari et Christophe Clos qui remporte cette montée en 1h55' devant celles de Marianne Fatton et Maxime Brodard puis d’Annick et Thierry Conus. C’est la première fois en quatre éditions que cette course organisée chaque deux ans subit une neutralisation. La sécurité des participants est le critère déterminant pour cette manifestation qui se déroule dans un univers de haute montagne.

c

Conditions hivernales à 3'000 mètres, au Col Collon. Les organisateurs ont pris une sage décision (crédit photo: Collontrek)
Conditions hivernales à 3'000 mètres, au Col Collon. Les organisateurs ont pris une sage décision (crédit photo: Collontrek)

Conditions hivernales à 3'000 mètres, au Col Collon. Les organisateurs ont pris une sage décision (crédit photo: Collontrek)

Repost 0
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 14:57

La 4e édition du Collon Trek se déroule samedi. Les concurrents vont parcourir 22 km avec 1'250 mètres de dénivelé. Marcel Theux courra avec son cousin Emmanuel Lattion.

Le Collon Trek est une course particulière, unique. Il faut la vivre une fois. Elle est belle. Très belle. Elle conduit les 900 concurrents, populaires et élites, d'Italie en Suisse, de Bionaz à Arolla. Au sortir d'une semaine difficile, Marcel Theux va courir sans pression, pour une première.

"J'aborde le Collontrek sans pression", lance le skieur-alpiniste d'Orsières, membre de Mountain Performance. "J'ai passé une semaine difficile à cause d'une légère crève qui m'a suivi quelques jours. J'étais septique en milieu de semaine mais nous avons décidé, Manu et moi, de quand même partir courir avec une grande motivation, bien entendu, même si la forme n'est pas la meilleure actuellement. Nous devrions toutefois bien nous défendre sur la partie technique du parcours. Ce sera une première avec mon cousin, je me réjouis. L'entente est excellente entre nous. Nous avons fait du sport ensemble depuis tout petit et nous nous retrouvons aujourd'hui à courir à un niveau semblable. C'est sympa. Nous devrions bien nous entendre en course également, réponse demain. Nous n’avons pas les mêmes qualités. Manu est un spécialiste de la courte distance et moi, plutôt sur la longue distance. Nous devrons prendre en compte ces paramètres pour faire une course parfaite. Il sera certainement plus à l'aise en montée pure en début de course et moi, plutôt dans la partie technique sur le deuxième tronçon de course. Nous nous comprenons sans avoir besoin de se parler. Demain on essayera simplement de ne pas oublier de respirer (rires)."

Marcel Theux termine. "Au niveau classement, nous n'avons pas d'objectif précis car je ne sais pas comment mon corps va réagir après cette semaine difficile. J'essayerai de faire le mieux possible,... et au caractère, comme souvent."

Toutes les infos se trouvent sur: www.collontrek.com

Propose recueillis par Bernard Mayencourt

Avec le soutien de SKIALPI, le magazine Romand du ski-alpinisme (www.skialpi.ch )

Marcel Theux peut sourire. Il va courir sans pression avec son cousin Manu Lattion.

Marcel Theux peut sourire. Il va courir sans pression avec son cousin Manu Lattion.

Repost 0

Articles Récents