Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue!

Bonjour,

Bienvenue! Vous êtes sur le blog de Promosports. Vous décourvrez des résultats ou annonces de courses, interviews de coureurs ou d'organisateurs, etc...  

Si vous désirez apporter des commentaires, des compléments d'infos ou des remarques sur les sujets présentés, n'hésitez pas à écrire à:
b.mayencourt@conceptvideo.ch

Bonne lecture! 

Bernard Mayencourt

 

Actuellement, visiteur(s) sur le blog.

Recherche

16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 18:55

Le jeune Français Alexis Sévennec réussit une grande performance en remportant le Kilomètre Vertical de Nantaux. Il devance son coéquipier Mathéo Jacquemoud. Martin Anthamatten complète le podium. 

 

Alexis Sévennec confirme son grand talent. Troisième l'an dernier aux KV de Fully et de Nantaux, le skieur-alpiniste savoyard s'impose en 33'15''. Il devance de 3 petites secondes Mathéo Jacquemoud. Le Valaisan Martin Anthamatten prend une brillante 3e place en 34'10''. Les frères Werner et Marcel Marti terminent 4e et 5e. David Salamin, 10e, complète cet excellent résultat d'ensemble des Suisses. Idris Hirsch, le Français d'Hérémence, prend une belle 12e place. 

 

Chez les dames, Axelle Mollaret (39'30'') précède Christelle Dewallé (39'40'') qui s'était imposée sur ce tracé en 2011. La Suissesse Jennifer Fiechter prend une très belle 3e place, juste devant sa coéquipière du Swiss Team de ski-alpinisme, Emilie Gex-Fabry. Mireille Richard finit au 6e rang. 

 

Tous les résultats sur : http://kmvnantaux.free-h.fr/resultat.php

 

Bernard Mayencourt

Repost 0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 14:51

La Fondation Recherche sur le Cancer de l'Enfant (FORCE): c'est pour cette fondation que près de 200 marcheurs ou coureurs ont rejoint dimanche matin Savoleyres au départ du Centre sportif de Verbier.

 

P1080465.JPG

Parrainée par l'alpiniste Jean Troillet (à gauche sur la photo), la première édition du ForceThon a connu un succès réjouissant. "Je suis heureux d'apporter mon soutien à cette manifestation", commente Jean Troillet. "C'est vraiment la malchance pour ces enfants qui souffrent de cette maladie. J'ai déjà accompagné des enfants en fin de vie. Ils réussissent à donner du réconfort à leur entourage avant le départ vers l'au-delà. Ils dégagent une telle sérénité. Ces gosses sont très forts dans leur tête. Quant à la course de ce jour, tout est splendide: le temps est magnifique, le parcours est super beau et les montagnes qui nous entourent sont si belles..."

 

Pour la petite histoire, la victoire revient à Samuel Fao (à droite sur la photo) qui a réalisé la montée en 59'02''. "Je suis surtout content de courir sur mes terres pour soutenir une fondation", commente le sympathique athlète de Verbier. "J'ai pris beaucoup de plaisir sur cette très belle montée."

 

Infos sur la fondation sur:  http://www.force-fondation.ch 

 

Bernard Mayencourt

 

 

Repost 0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 17:24

Il a fallu moins de 6 heures 20' à Manu Vaudan pour décrocher un magnifique succès à l'occasion de la 2e édition du trail des Dents du Midi. 

 

P1080420.JPG

 

Au départ de Champéry, la température est encore relativement fraîche. Dès les premiers hectomètres et l'apparition de premiers rayons de soleil, Manu Vaudan (photo, 2e depuis la gauche) appuie sur le champignon. Il prend un départ d'enfer et sur les 56,2 km, il impose un rythme soutenu. Il remporte cette magnifique édition avec plus de 30 minutes d'avance sur Stéphane Rouiller (à gauche sur la photo). Un trio termine ex-aequo à la 3e place avec Stéphane Millius (au milieu sur la photo), Yan Balduchelli (photo, 2e depuis la droite) et le Lausannois Diego Pazos (à droite sur la photo) . Frédéric Gabioud prend une 9e place inespérée. 

 

Quelques réactions.

Manu Vaudan: "Je suis parti très vite. J'ai souffert dans la montée du col de Jorat. J'ai tout donné. Les conditions étaient bonnes même si le parcours était très gras à certains passages à cause des précipitations du milieu de semaine. Ce résultat me satisfait."

 

Stéphane Rouiller, 2e: "Je suis super content de ma course. Sur la fin, j'étais à fond pour conserver cette 2e place. Je voulais réaliser un chrono de moins de 7 heures. L'objectif est atteint."

 

Stéphane Millius, 3e: "Je pense que je suis parti trop vite. J'ai vraiment souffert dans la dernière descente. Je suis finalement content de terminer à cette 3e place."

 

Frédéric Gabioud, 9e:  "Ce matin, je ne me sentais vraiment pas bien. J'ai hésité à prendre le départ. Ensuite, en course, j'ai ressenti de bonnes sensations. J'ai toutefois souffert dans la montée du col du Jorat où j'ai faiilli abandonner.  Finalement, j'ai fini au moral. Je suis super content."

 

Bernard Mayencourt

Repost 0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 07:43

swiss-team-ski-roulettes.jpgLe Swiss Team du CAS se trouve en cette fin de semaine en camp d'entraînement à Morgins. 

Sous la houlette de leur entraîneur Grégory Gachet, les athlètes s'adonnent à la course à pied le matin et au ski à roulettes l'après-midi. Sur la photo, de gauche à droite: Marcel Marti, Yannick Ecoeur, Alan Tissières, Werner Mari et Martin Anthamatten. Les filles sont également présentes avec Maude Mathys, Jennifer Fiechter et Mireille Richard. Ce groupe sera complété dès vendredi par les autres membres du Swiss Team avec, notamment, David Salamin, Steve Girard, Emilie Gex-Fabry ou encore Victoria Kreuzer. Marcel Theux (il se remet d'une blessure) et Florent Troillet (pour des raisons professionnelles) manquent à l'appel.  

 

La 2e édition du trail des Dents du Midi se déroule samedi matin au départ de Champéry. Près de 300 concurrents sont attendus pour cette maginique épreuve. Emmanuel Vaudan, vainqueur de la Traversée à l'occasion du trail Verbier-St-Bernard en 2011, fait figure de favori. Toutes les infos sur: www.traildm.ch 

 

Samedi toujours se court la Petite Trotte de Vernamiège. Cette course de 15 km avec plus de 400 mètres de dénivelé va réunir plus de 300 concurrents. Le départ des marcheurs, touristes et nordic walker est fixé  à 9 heures alors que les élites partent à 10 heures. La course des enfants est programmées dès 10 heures 30'. 

Vainqueur de la Grimpette des Bédjuis, Pierre-André Ramuz va à nouveau viser une place sur le podium tout comme Billy Burns qui a remporté l'édition 2011. 

 

Dimanche a lieu à Verbier la première édition du Forcethon. Cette course à pied entre Verbier et Savolyres a pour but de soutenir la recherche sur le cancer de l'enfant. L'alpiniste et guide Jean Troillet patronne cette manifestation. Deux départs sont prévus du Centre Sportif de Verbier: à 10 heures pour les populaires et à 11 heures pour les élites. Infos sur: www.verbierbooking.com ou www.forcethon.ch 

 

Bernard Mayencourt

Repost 0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 19:54

Pierre-André Ramuz s'impose entre Riddes et les Crêteaux. Avec un chrono de 42'35'', il bat Emmanuel Vaudan de près de 1'30''. Isabelle Florey remporte la catégorie dames 1 et prend la 2e place du scratch derrière Tatiana Von Allmen.

 

P1080406.JPGSur une distance de 6,3 km avec 960 mètres de dénivelé, la Grimpette des Bédjuis fait partie de la coupe Valaisanne de course à pied de montagne. Troisième en 2011 avec un chrono de 43'30'', Pierre-André Ramuz (photo) améliore son temps de près d'une minute. Le coureur du BCVs Mount Asics Team remporte un succès probant. Il précède Emmanuel Vaudan, 2e en 2011 déjà et 1er vétéran 1. Laurent Rapillard prend la 3e place alors que son cousin Stéphane Rapillard termine au 4e rang. Jean-Yves Fellay, 2e vétéran 1, réalise une belle performance en améliorant son chrono de l'an dernier de 32 secondes. 

 

Chez les dames, Tatiana Von Allmen de Steffisburg gagne devant la sympathique membre du CA Sierre, Isabelle Florey (photo). Virginie Hugon prend la seconde place chez les dames, la 3e du scratch.

 

Bernard Mayencourt

 

Les classements

Hommes

1. Pierre-André Ramuz, 42'35'' (meilleur temps scratch) 

2. Laurent Rapillard, 45'54''

3. Stéphane Rapillard,  46'34''

4. Flavio Silva,  48'17''

5. François Michellod, 52'26''

 

Dames

1. Tatiana Von Allmen,  52'30''

2. Virginie Hugon,  58'09''

3. Natacha Liver-Rodriguez,  59'34''

4. Delphine Mabillard, 1'00'51''

5. Lucie Babel,  1h08'39''

 

Juniors D

1. Chantal Tenthorey,  1h02'29''

2. Marie Petoud,  1h06'45''

3. Amélie Cotter, 1h14'55''

 

Juniors G

1. Pierre Mettan,  52'45''

2. Maximilien Drion,  53'27''

3. Thomas Corthay, 56'20''

4. Julien Roh,  57'38''

5. Gaëtan Ançay,  57'49''

 

Dames 1

1. Isabelle Florey,  55'20''

2. Carmo Silva,  59'25''

3. Doninique Brunner-Montandon,  1h07'08''

 

Dames 2

1. Stefanie Lederry,  1h02'33''

2. Yolande Moos,  1h05'17''

3. Pauline Gigandet,  1h08'34''

 

Dames 3

1. Yvette Durgnat,  1h01'46''

2. Katrin Beck,  1h12'10''

 

Vétérans 1

1. Emmanuel Vaudan, 44'04''

2. Jean-Yves Fellay,  47'23''

3. Emmanuel Ançay,  49'46''

4. Candide Granger,  53'00''

5. Claude-Alain Carron,  54'11''

 

Vétérans 2

1. Samuel Fao,  47'49''

2. Daniel Comby,  49'56''

3. Antonio Gameiro,  50'03''

 

Vétérans 3

1. Mike Short,  51'07''

2. Henri Balot,  1h00'35''

3. Jacques Decombaz,  1h01'39''

 

 

Tous les résultats sur : www.cavetroz.ch

Repost 0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 09:22

Les inscriptions pour la 7e édition des Défis du jubilé sont ouvertes. La course aura lieu le samedi 13 octobre.

 

jubilé 2En trail et rando, ces défis offrent 13 itinéraires de 7 à 71 km sur le tour du district de St-Maurice-Valais. Les dénivellations varient en fonction du tracé choisi, allant de zéro pour le parcours de plaine à 2'530 mètres pour la plus longue distance. La manifestation se déroule entre Rhône et moyenne montagne à une altitude maximale de 1'300 mètres. Au vu des inscriptions déjà enregistrées, les organisateurs pourraient être amenés à en limiter le nombre. Les coureurs et marcheurs intéressés sont invités à se rendre sur le site www.chemins-bibliques.ch au plus vite.

 

c

Repost 0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 14:27

Une journée aussi mouvementée que le temps. 


"Ce vendredi matin, tout commence par un réveil bien alarmiste où l'on m'informe que l'UTMB est annulé...", commence Patricia Joris. "Il est vrai que depuis deux jours, il pleut et il pleut encore. Première vérification sur le site: le départ aura lieu à 19 heures. Seulement, nous restons sur sol français. Il serait question d'effectuer une boucle d'une centaine de kilomètres dans la vallée de Chamonix. Déception? Oui, mais les décisions prises sont sages au vu des conditions extrêmes (chutes de températures et rafales de vent). Il aurait été "suicidaire" de donner le départ sur le parcours initial. Pour l'instant, rien ne change à mon planning. Je rajoute juste un k-way de plus dans mon sac et démarre pour Chamonix en début d'après-midi."

 

Arrivée à Chamonix, la traileuse d'Orsières retrouve la frénésie habituelle des départs malgré la température fraîche et une pluie fine qui tombe en continue. "A deux heures du départ, je n'ai encore aucune nouvelle du parcours de repli. Je commence à me faire un peu de souci par rapport à l'organisation des ravitaillements. A une heure du départ, je me place à une vingtaine de mètres de l'arche. Les coureurs arrivent et l'on se ressert de plus en plus. A cet endroit, aucune barrière ne nous sépare du public. C'est formidable de pouvoir partager ce moment avec ses proches. A J-15 minutes, je retrouve enfin mes formidables ravitailleurs et peux leur donner le profil tant convoité de la course."

 

Patricia poursuit: "A 19 heures, la foule s'anime pour un autre évènement: l'arrivée en direct de l'Espagnol Bernat, vainqueur de la CCC. Quelle émotion de vivre ce moment juste avant le départ. C'est comme s'il nous passait le relais. La musique d'Evengelis retentit alors que les images des années précédentes défilent sur le grand écran. Un bon moment que nous font vivre les organisateurs." 

 

dpt-utmb-2012.jpgLe départ est donné (photo). "D'abord au pas, nous traversons Chamonix sous des milliers d'encouragements qui fusent des deux côtés de la grande avenue. La foule s'étire un peu. Je peux enfin prendre le pas de course et rejoindre le sentier forestier des Gaillants. Ces premiers kilomètres passent très vite. J'ai une bonne allure et de l'énergie à revendre. Aux Houches, je sors la frontale car la nuit tombe et les passages en forêt deviennent bien obscurs. S'en suit une montée de 700 mètres jusqu'au Délevert. Mis à part un "point de côté" passager, je me sens bien. J'entame la descente sur un terrain boueux et glissant au possible. Un bout plus loin, je croche un bâton, ce qui m'enverra faire un joli "roulé-boulé". Désormais, mes habits se fondent au paysage. Un camouflage idéal. Je me relève et poursuis la descente jusqu'à St-Gervais, au 20e km où, grâce à mes extraordinaires ravitailleurs Cédric et Corinne, je peux remettre des habits secs."

 

Et sans plus s'attarder, Patricia Joris repart au pas de course en direction des Contamines. "L'allure générale est assez rapide. 10 km pour 600 mètres de dénivelé, autant dire que la pente est douce. A certains endroits, la forêt nous offre une protection minime contre la pluie fine qui tombe toujours. A 23 heures, j'atteins le prochain poste. Malgré l'heure, la foule est bien présente et nous encourage vivement."

 

Avec son camelbag à nouveau plein et un pull en plus, la traileuse part en direction de Notre-Dame de la Gorge et la Balme. "Malgré le froid, les bénévoles nous encouragent vivement. Je commence à avoir mal à ma hanche et sens tirer les muscles sur toute la jambe. Je continue à grimper et, peu avant 2'000 mètres, l'herbe est recouverte d'un fin manteau blanc. Nous sommes au-dessus du brouillard et j'ai du plaisir à fouler la neige. Tout à coup, des clochettes retentissent: un troupeau de vaches? Juste quelques sympathiques personnes qui descendent et agitent des cloches. Quelques centaines de mètres plus loin, nous empruntons une fausse route et coupons après à travers les prés pour rejoindre la balise. Le sentier se rétrécit et est composé de pierres instables et mouillées qui rendent la progression délicate."

 

Patricia Joris passe "Le Signal" et longe un interminable chemin carrossable. Elle poursuit: "La douleur à ma hanche s'accentue et je pense à cet instant à un éventuel abandon. Tout à coup, on entend à nouveau les cloches. Cette fois-ci, ce sont bien les vaches qui, surprises d'être dérangées, s'écartent du chemin. Des bancs de brouillard encerclent maintenant les coureurs. Petit instant magique où les frontales jouent avec et dessinent un halo de lumière autour de chaque concurrent. Quelques centaines de mètres plus bas, une lumière orangée émanant du bas de la vallée nous indique les Contamines. Après plus de 1'000 mètres de descente, je rejoins ce ravitaillement où, après 53 km et 8 heures de course, je rends finalement mon dossard, sans aucun regret. Je ne voyais plus l'intérêt de poursuivre la course dans ces conditions et risquer de plus graves blessures."

 

Patricia termine par des remerciements: "Bravo à l'organisation pour la mise en place du parcours, un coup de chapeau à tous les bénévoles qui ont affronté le froid et qui restent nos "anges gardiens". Bravo à toutes les personnes qui ont été sur la ligne de départ. Merci du fond du coeur à mes ravitailleurs, Cédric, Corinne et Carine qui ont fait face à des changements de dernière minute et qui sont restés présents."

 

Conclusion de Patricia: "Rendez-vous en 2013 sur l'UTMB. La motivation sera d'autant plus grande!"

 

Merci Patricia pour ce récit captivant et à tout bientôt.

 

Bernard Mayencourt

Repost 0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 16:53

La Vaudoise Maude Mathys et le Français Jean-Christophe Dupont remportent la 37e édition d'Ovronnaz-Rambert avec une arrivée dans la neige.

 

P1080363.JPGLa cabane Rambert se situe à une altitude de 2'580 mètres. Dans la dernière portion du parcours, près de 50 cm de neige recouvrent le sol. Les organisateurs de cette 37e édition ont réalisé un travail de titan pour offrir aux concurrents un tracé en bon état. Maude Mathys d'Ollon/VD (photo avec sa fille Charlotte de 16 mois) réalise le meilleur chrono chez les dames en 1h07'59'' alors que chez les hommes, le Français Jean-Christophe Dupont est le seul à descendre en dessous de l'heure avec son temps de 59'12''. Il s'impose pour la 3e année consécutive sur les hauts d'Ovronnaz. César Costa et Pierre-André Ramuz complètent le podium.

 

Bernard Mayencourt

 

 

 

 

Les classements

Hommes 1

1. César Costa, 1h00'24''

2. Pierre-André Ramuz, 1h02'01''

3. Raul Padua,  1h02'34''

4. Alain Gillet,  1h02'58''

5. Patrick Feuz,  1h04'35''

 

Dames élites

1. Maude Mathys, 1h07'59'' (meilleur temps féminin, 9e temps scartch)

2. Séverine Pont-Combe, 1h14'18''

3. Emilie Gex-Fabry, 1h16'06''¨

4. Jennifer Fiechter, 1h20'39''

5. Julia Combe, 1h20'53''

 

Dames 1

1. Astrid Epiney,  1h24'32''

2. Laurenc Jacquod, 1h51'29''

 

Dames 2

1. Nicole Georgeot, 1h23'47''

2. Catherine Wullschlerger,  1h32'24''

3. Hikka Coquoz,  1h34'49''

 

Dames 3

1. Doms Euster,  1h21'03''

2. Yvette Durgnat,  1h33'09''

 

Vétérans 1

1. Jean-Christophe Dupont, 59'12'' (1er temps scratch)

2. Saul Padua, 1h07'46''

3. Richard Délétroz,  1h12'19''

 

Vétérans 2

1. René Amaudruz,  1h09'45''

2. Samuel Fao,  1h10'48''

3. Jean-Pierre Bifare, 1h12'42''

 

Vétérans 3

1. Mike Short, 1h16'48''

2. Henri Batod,  1h26'57''

3. Christian May, 1h29'58''

 

Junior fille

1. Emilie Farquet, 1h27'04''

2. Florence Epiney,  1h42'07''

 

Junior garçon

1. Jérôme Epiney,  1h11'22''

2. Pierre Mettan,  1h13'22''

3. Julien Ançay,  1h16'27''

 

Les résultats complets sur: http://www.ovronnaz-rambert.ch/resultats.html

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 14:23

Les Valaisans ont fait fort à l'occasion de la 10e édition de l'UTMB. Sur un parcours modifié en raison de conditions météorologiques déplorables, Jean-Yves Rey prend la 6e place et Yan Balduchelli termine au 42e rang. Patricia Joris a été contrainte d'abandonner suite à une chute.


arrivee-TDS-copie-1.jpg 

Sur la TDS (sur les Traces des Ducs de Savoie), Ryan Bauman (au centre sur la photo) réalise une sacrée performance en prenant la 5e place. Sur la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix) Jules-Henri Gabioud de La Fouly termine 23e, Yann Bessard de Riddes 26e et Mathieu Voutaz  du SC Sembrancher 45e.

 

Les classements

UTMB

1. François D'Haene, FRA, 10h32'36''

2. Jonas Buud, SWE,  11h03'19''

3. Michael Foote, USA, 11h19'00''

4. Carlos Sa, POR,  11h22'39''

5. Csaba Nemeth, HON,  11h37'18''

6. Jean-Yves Rey, SUI, 11h43'48'' (2e vétéran 1)

7. François Faivre, FRA, 11h51'32''

8. Arnaud Lejeune, FRA,  11h53'17''

9. Sébastien Buffard,  FRA,  11h57'47''

10. Tsuyoshi Kaburaki, JPN, 12h03'04''

42. Yan Balduchelli, SUI, 13h49'30'' 

 

Sur les Traces des Ducs de Savoie

1. Dawa Sherpa,  Népal, 14h37'07''

2. Lionel Trivel,  FRA,  15h05'26''

3. Antoine Guillon,   FRA, 15h05'28''

4. Pablo Manuel Villa Gonzalez, ESP, 15h40'35''

5. Ryan Baumann,  SUI, 16h18'38'' (2e senior)

5. Christophe Le Saux, FRA 16h18'38'' (à droite sur la photo)

5. Damien Trivel,  FRA,16h18'38'' (à gauche sur la photo) 

8. Jordi Martin Pascual,  16h21'52''

9. Olivier Morin, FRA, 16h27'35''

10. Benjamin David, FRA, 16h45'57''

16. Patrick Fragnière, SUI, 17h23'06''

21. Candide Gabioud, SUI,  18h19'00''

29. Matthias Lehmann, SUI, 18'48'30''

 

Courmayeur-Champex-Chamonix

1. Tofol Castaner Bernat, ESP, 8h57'04''

2. Mikael Pasero, FRA, 9h39'06''

3. Nicolas Pianet, FRA,  9h39'38''

23. Jules-Henri Gabioud, SUI, 11h01'46''

26. Yann Bessard, SUI, 11h09'41''

45. Mathieu Voutaz, SUI, 11h45'45''

 

Repost 0
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 08:11

L'édition 2012 de l'Ultra Trail du Mont-Blanc, dont le départ sera donné ce soir vers 19 heures à Chamonix, ne pourra pas se courir sur le tracé original en raison des mauvaises conditions météorologiques.

 

Les organisateurs ont décidé de jouer la carte de la prudence en modifiant la course autour du Mont-Blanc. Une course de remplacement sera organisée autour de Chamonix, uniquement sur sol français. 

La première partie du parcours reste inchangée jusqu'à la Balme puis il reviendra aux Contamines, puis aux Houches par un chemin différent. Il longera ensuite toute la vallée de Chamonix et peu avant le Col des Montets, il rejoindra le parcours de la CCC pour revenir en direction de Chamonix par Argentière. Ce nouveau tracé offre un dénivelé de 6'000 mètres sur une distance de 100 km. 

 

La CCC, Courmayeur-Champex-Chamonix, est par contre maintenue, sur 100 kilomètres, entre la Vallée d'Aoste, le Valais et la Haute-Savoie. Le départ a été donné ce matin à 10 heures. Parmi les Valaisans engagés, Jules-Henri Gabioud d'Orsières, 10e l'an dernier sur ce tracé, vise à nouveau une place dans le top 10.

 

Bernard Mayencourt

Repost 0

Articles Récents