Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue!

Bonjour,

Bienvenue! Vous êtes sur le blog de Promosports. Vous décourvrez des résultats ou annonces de courses, interviews de coureurs ou d'organisateurs, etc...  

Si vous désirez apporter des commentaires, des compléments d'infos ou des remarques sur les sujets présentés, n'hésitez pas à écrire à:
b.mayencourt@conceptvideo.ch

Bonne lecture! 

Bernard Mayencourt

 

Actuellement, visiteur(s) sur le blog.

Recherche

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 12:13

Dès le week-end  prochain, les Valaisans vont disputer les matches de play-offs pour la promotion en LNA. Au menu, dix rencontres attendent le capitaine Florian Urfer (photo d70 ph. dougoud) et ses coéquipiers.  Le premier rendez-vous est fixé dimanche à 17 heures 30 à la salle du Midi. Martigny affronte Lutry-Lavaux. Un nouveau départ pour un nouveau titre ?

 

Florian Urfer, comment abordez-vous ces play-offs ?

Après un match haché à Schönenwerd avec une victoire 3 à 2 à la clé, on aborde les play-offs avec confiance.  J’ai l’impression qu’il nous reste une jolie marge de progression pour atteindre notre meilleur niveau de jeu.  Je crois qu’on peut aborder ces play-offs avec confiance.

 

Est-ce que le VBC Martigny a les moyens de décrocher le titre de champion Suisse de LNB ?

Clairement, oui. Si nous ne décrochons pas le titre, nous pourrons nous en prendre qu’à nous-mêmes.

 

Quels sont les principaux atouts de votre équipe ?

L’équipe possède le bloc-attaque le meilleur du championnat de LNB.

 

Quels rôles jouent les Valaisans au sein de votre formation ?

Les Valaisans tiennent un rôle aussi important que les étrangers dans l’équipe.  Chaque joueur du groupe assume les mêmes responsabilités. Paolo Acunto et Patrick Dondainaz ont réalisé des progrès incroyables.  De son côté, le jeune Adrien Ançay progresse également à grands pas. Il s’intègre très, très bien dans le groupe. Il a énormément de plaisir à s’entraîner et à jouer. Ce plaisir est partagé. Il faudrait d’autres jeunes comme lui dans l’équipe.

 

A un niveau personnel, comment vivez-vous cette saison en tant que capitaine ?

Depuis mon retour à Martigny, c’est la première saison où je peux enfin donner la pleine capacité de mes moyens. Après mon opération de fin 2007, je reviens de nulle part. J’ai beaucoup de chance de pouvoir encore jouer au volleyball. A 31 ans, je vis pleinement cette saison.

Propos recueillis par

Bernard Mayencourt

 

Partager cet article
Repost0

commentaires